France

Pour voir les tableaux, cliquez sur l’image.

Le peintre français Maurice Brianchon naît le 11 janvier 1899 à Fresnay-sur-Sarthe. En 1917, il entre à l'École nationale supérieure des beaux-arts de Paris dans l'atelier de Fernand Cormon et, en 1918 suit les cours de l'École nationale supérieure des arts décoratifs. Il expose pour la première fois au Salon d'automne en 1919. Un voyage en Belgique et aux Pays-Bas lui fait découvrir les peintres flamands et hollandais au travers des musées qu'il visite à Bruxelles, Anvers, Bruges et Amsterdam. En 1922, il crée les costumes pour la première du ballet de Griselidis. En 1924, il reçoit le prix Blumenthal. En Espagne, il découvre au musée du Prado les maîtres de la peinture espagnole. Le 18 juin 1934, il épouse l'artiste peintre Marguerite Louppe dont il a fait la connaissance à l'Académie Julian et participe à la Biennale de Venise avec six toiles. En 1936, il devient professeur à l'École nationale supérieure des arts décoratifs de Pari et devient membre du comité du Salon des Tuileries en 1940. Il réalise en 1942 plusieurs cartons de tapisserie pour Aubusson et les Gobelins. En 1945, il réalise la décoration de 74 assiettes d'un service en blanc de Sèvres. Puis, à la demande de Jean-Louis Barrault et Madeleine Renaud, il compose les décors et les costumes pour "Les Fausses Confidences" de Marivaux. Il devient chevalier de la Légion d'honneur. Le président Vincent Auriol l'invite avec son épouse très régulièrement aux réceptions officielles ou privées au palais de l'Élysée. Il est parmi les "Peintres de la réalité poétique" en 1949. il est désigné par la direction des Arts et des Lettres à la demande du gouvernement britannique pour participer aux cérémonies du couronnement d'Élisabeth II, dont il rapportera deux carnets de croquis qui lui serviront à réaliser huit peintures de petit format consacrées à l'événement. En 1959, il part en compagnie de son épouse aux États-Unis pour la première fois. La galerie David B. Findlay à New York lui consacre une exposition de trente peintures réalisées entre 1942 et 1959. Il rapporte une série de croquis des gratte-ciel de Manhattan ainsi que des berges de l'Hudson. Il passe ses vacances à Truffières dans le Périgord où il peint des natures mortes et des paysages. En 1969, Brianchon connaît la consécration au Japon, grâce à une exposition. Puis. c'est en Suisse et en 1975, une 5e exposition à New York. Il meurt à son domicile parisien le 1er mars 1979.