le 10 mai 2002


 

Ce dialogue traite de la situation de la France en 2002

Le 10 mai 2002

Mansour: En rapport avec notre dialogue prĂ©cĂ©dent et la lettre de ton ami sur la situation de la France, j’aimerais te donner quelques commentaires. Je ne peux pas contredire les quelques fiascos Ă©conomiques de la France des 50 dernières annĂ©es. Mais les arguments de ton ami me rappellent un fameux dicton amĂ©ricain ou anglo-saxon, je ne connais pas ses origines rĂ©elles, Ă  savoir: » the cup is half full or half empty ». Pour une raison ou une autre, il ne voit le verre qu’Ă  moitie vide et de mon cĂ´tĂ© je le vois tout de mĂŞme Ă  moitiĂ© plein sinon aux trois quarts.

Claude: C’est du pareil au même, la réalité c’est que la coupe n’est pas pleine et c’est cela qui est triste.

Mansour: Peut ĂŞtre que ton ami est plus jeune que moi et n’a pas eu la chance de voir la France de la 4ième rĂ©publique, comme moi je l’ai vĂ©cue en grande partie. Rappelons-nous tout de mĂŞme la situation de la France Ă  la fin de la 2ième guerre mondiale. C’Ă©tait une nation Ă  genoux mĂŞme devant ses propres AlliĂ©s, notamment l’Angleterre et les USA. Et cette situation de nation assistĂ©e a continuĂ© pendant toutes les annĂ©es 40 et 50.

Claude: Mais la France n’était pas le seul pays, de l’Europe dévastée, dans cette situation. Le pire fut certainement l’Allemagne qui était vaincue, démolie, et divisée. La France a subi beaucoup moins de pertes et de morts. Son problème a été les politiciens de la 4ième république. Rappelle-toi les successions de premiers ministres, les chicanes des hommes politiques et de leurs partis, de la montée de la gauche et du parti communiste français. Certes la France souffrait matériellement, tout manquait, mais elle souffrait davantage d’un manque de leadership, et c’est cela que finalement De Gaulle lui a donné. Mais il a dû attendre très longtemps à La Boisserie avant que l’on vienne le chercher? Il a même cru, à un moment donné, que les affaires ne lui reviendraient plus.

La France n’était pas à genoux. Elle avait besoin d’aide. Heureusement que les Américains, encore une fois, sont venus à sa rescousse avec le plan Marshall. La France était une nation assistée, mais libre. Les soldats américains et canadiens ont libéré le sol français et l’argent américain a permis la reconstruction du pays et la relance de son économie.

Mansour: Sans les subventions amĂ©ricaines, la France n’aurait mĂŞme pas eu un seul hĂ©licoptère pour mener sa guerre suicidaire en Indochine. Toute l’armĂ©e française en Indochine Ă©tait financĂ©e et Ă©quipĂ©e par les USA. Après cette guerre, la France s’est embourbĂ©e dans sa guerre sale en AlgĂ©rie.

Claude: C’était le temps des colonies et la France avait décidé de les garder et de les protéger contre les mouvements indépendantistes indigènes.

Mansour: Toute son armĂ©e d’intervention en AlgĂ©rie Ă©tait totalement dĂ©pendante de l’OTAN. Et mĂŞme son Ă©conomie nationale dĂ©pendait en grande partie du fameux Plan Marshall. Jusqu’a l’arrivĂ©e du gĂ©nĂ©ral De Gaulle au pouvoir en 1958, la France Ă©tait de fait une colonie amĂ©ricaine.

Claude: Colonie américaine? Cela est une exagération et c’est même faux. Comme j’ai dit, plus haut, le problème n’était pas avec les Américains mais avec les Français entre eux. C’était l’après-guerre et ce ne devait pas être facile pour personne, incluant les politiciens.

Mansour: Qu’est devenue la France depuis? Aujourd’hui, qu’on le veuille ou non, la France est indĂ©pendante militairement des USA. Mieux que cela, et malgrĂ© les quelques exemples que ton ami rappelle et par lesquels il veut nous fait croire que la France est une suite de faillite Ă©conomiques, elle est devenue le fer de lance de toutes les recherches de pointe en Europe, pour justement combattre l’hĂ©gĂ©monie amĂ©ricaine dans ces domaines scientifiques et autres.

Claude: Combattre, non! En compétition, oui! Je crois aussi que De Gaulle a bien agi en donnant à la France toutes les chances possibles pour qu’elle soit réellement un pays indépendant et puissant sur la planète. Il avait une vision, il a osé et il a réussi. Cela semble facile aujourd’hui, mais il faut se replacer dans ce temps-là pour voir comment sa vision d’une grande France n’était pas claire et acceptée par tout le monde. Et pendant ce temps, Sartre, De Beauvoir, et leurs comparses gauchistes et communistes attaquaient et cherchaient à diminuer De Gaulle et ses actions. Ils citaient des exemples à l’est pour faire valoir leurs points. On sait ce qui est arrivé depuis à tout cela!

Mansour: N’est-ce pas le leadership de la France qui a permis Ă  Airbus de devenir un compĂ©titeur de valeur aux compagnies amĂ©ricaines de constructions d’avions civils. N’est-ce pas la France qui a Ă©tĂ© le fer de lance dans la construction d’une industrie europĂ©enne d’armements indĂ©pendante des USA. N’est-ce pas la France qui a brisĂ© le monopole amĂ©ricain sur les fusĂ©es de lancement Ă  caractère commercial. OĂą serait l’Europe dans le domaine des satellites de communication sans la France ? OĂą se place la France d’aujourd’hui dans le domaine de la recherche mĂ©dicale ou pharmaceutique ?

Claude: Il te faut relire mes messages passés pour reconnaître que je n’ai jamais manqué de souligner les forces de la France. Dans un très grand nombre de domaines elle est, comme tu le soulignes si bien, parmi les leaders mondiaux. Le transport avec son TGV, ses avions supersoniques, etc… et aujourd’hui ses hommes d’affaires et leurs compagnies prennent une place plus grande dans le monde. Elle est aussi l’âme du monde pour les valeurs humaines. Je t’ai dit que j’utilise tous ces exemples dans mes discussions avec les Français que je fréquente, qui souventes fois sont très défaitistes face à l’avenir de leur pays, pour leur faire valoir que la France est un grand pays, un pays extraordinaire.

Mansour: Il est vrai que la France d’aujourd’hui n’est certainement pas la France de NapolĂ©on 1er, et pour cause, l’Europe toute entière n’est plus le nombril du monde comme elle l’Ă©tait au 19ième siècle. Mais la France, avec ses 60 millions d’habitants, demeure qu’on le veuille on non une merveille de rĂ©alisations technologiques, et intellectuelles. Je vois que tu partages certaines vues de ton ami en ce qui concerne la situation de la France, mais je te conseille tout d’abord de vĂ©rifier la source de l’Ă©tude de classification de la France vis-Ă -vis du reste de l’Europe.

Claude: Je n’ai fait que te citer l’ancien président français Valérie Giscard d’Estaing qui, la veille du premier tour de l’élection présidentielle, en donnant son appui à Chirac, a relaté des exemples de la position de la France dans des domaines névralgiques pour son économie et le bien-être de ses citoyens, et qui la plaçait à l’arrière du peloton européen. Chômage, revenu personnel, impôts et taxes, déficits, sécurité, etc…. Il ne faut pas se fermer les yeux. Ici, en Provence, la motivation personnelle s’efface, le désir d’entreprendre est à la baisse, la qualité de vie s’amoindrie, l’incivisme grimpe. Les lois et les charges agressent les gens, alors qu’ils devraient être motivés. Face à la situation, ils expriment l’ambition de moins travailler et de prendre leur retraite à 50-55 ans, alors qu’en réalité ils aimeraient travailler encore et que leur travail les récompense.

Mansour: Tout ce que je peux te dire Ă  ce sujet c’est que cette classification ne semble pas du tout concorder avec les Ă©valuations de l’OCDE concernant les performances macro-Ă©conomiques de l’Europe ces derniers temps du moins.

Claude: Vérifie les données pour le temps actuel suite au gouvernement Jospin. Je pense que tu concluras que la France a été mal gouvernée.

Mansour: Entre 1997 et 2001, la croissance Ă©conomique de la France a Ă©tĂ© parmi les plus fortes de l’Europe. De plus, les exportations françaises durant ces 10 dernières annĂ©es n’ont rien Ă  envier Ă  mĂŞme celles de l’Allemagne. Que veux-tu de plus pour dĂ©montrer que la France n’est pas après tout la Grèce ou mĂŞme l’Espagne d’aujourd’hui ?

Claude: Certes la France n’est pas la Grèce, ni l’Espagne. Elle ne l’a jamais été et son ambition n’est pas, et ne devrait pas, être à ce niveau. La France est un pays unique au monde. Un pays de grandeur, de droits de l’homme, de liberté, d’égalité, de fraternité, de sciences, de découvertes, de savoir-faire. Elle se doit d’être en haut de la pyramide et si elle ne l’est pas, des gens comme mon ami et moi s’en attristent. Ne te trompes pas sur les conclusions de nos constatations et sur notre désir de la voir remplir le rôle qui lui est dévolu par l’humanité.