les Billy


Chronique familiale de l’ancêtre Jean-François de Billy  

Cette généalogie a été préparée avec la collaboration du généalogiste Jean-Jacques LEBEAU.

L’histoire de Jean-François et de ses descendants a été établie sur 11 générations.

Il est le fils de François de Billy, seigneur de Baricourt et Hélène Gilbert, vers 1647 à Saint-Nicolas-des-Champs, Paris, France.

Très jeune, l’ancêtre Jean-François immigre en Nouvelle France. On le retrouve, en effet, cité dans un contrat de LaTouche, le 25 août 1664 alors qu’il n’a que 17 ans. Il est domestique d’Étienne Volant en 1665. Jean-François de Billy est à Trois-Rivières le 2 novembre 1665. Il est nommé au recensement en 1666 comme habitant au Cap-de-la-Madeleine, un bourg près Trois-Rivières où il est domestique de Jeanne Évard de 1666 à 1667.

Jean-François de Billy est cité dans un contrat de Roy-Châtellerault le 15 novembre 1669. Il retourne en France pour épouser Catherine Delamare vers 1671 à Sommereux, Beauvais, Oise, Picardie, France. Il revient en Nouvelle-France avec son épouse et on retrouve son nom dans un contrat de Frérot, le 10 septembre 1676.

En 1681, Jean-François de Billy et Catherine Delamare avec leur enfants Thérèse, Marie, François et Michel vivent à la seigneurie de la Prade, Nouvelle-Francce. Jean-François de Billy possède alors deux bêtes à cornes et douze arpents de terre en valeur. Lui et son épouse ont une obligation envers  Michel Peltier de Laprade, seigneur de Gentilly, le 2 mai 1683, à Montréal, Île de Montréal.

De leur cette union sont issus Michel de Billy (marié à Anne-Céleste Dizy), Marie-Anne de Billy (mariée à Antoine Jourdain), Thérèse de Billy (mariée à Jean Caron), Jean-François de Billy dit Courville (marié à Marguerite Viens), Jacqueline (mariée à Jean Pépin), Guillaume de Billy dit Saint-Louis (marié à Madeleine Normandin) et Marie-Renée de Billy (mariée à Michel Rault dit Raux).

L’ancêtre Jean-Fançois de Billy décède en 1716 dans la seigneurie de Champlain et est inhumé à Notre-Dame-de-la-Visitation, Champlain.

En 1729, il avait 62 descendants.