Les Comeau


Chronique familiale de l‚Äôanc√™tre Pierre Comeau 

Pierre Comeau est probablement arriv√© en Acadie vers 1632 sur le bateau de Razilly. Il √©pouse Rose Bayols vers 1649, √† Port-Royal. En 1686, il est toujours √† Port-Royal avec deux de ses fils, Pierre et Antoine qui demeurentavec lui. Ilest fran√ßais mais on ne connait pas sa ville d’origine. Tonnelier de m√©tier, il pratique une occupation indispensable en ces temps-l√† puisque toutes viandes et poissons doivent √™tre emball√©s dans des barils de sel pour conservation afin d‚Äô√™tre export√©s vers la France.

Deux des six enfants du couple sont importants pour nous. Le premier, Pierre ¬†¬Ľ l’a√ģn√© ¬ę¬†, dit l’esturgeon, na√ģt en 1653 et √©pouse, vers 1677, Jeanne Bourg, n√©e aussi en 1653 et fille d’Antoine Bourg et d’Antoinette Landry. Ils vivent une partie de leur vie dans le haut de la rivi√®re Port-Royal. Il d√©c√®de √† Port-Royal, le 8 avril 1730, et laisse dix-neuf enfants dont onze filles et huit fils.

En 1702, AbrahamépouseMarguerite Pitre, née en 1684, fille des ancêtres Jean Pitre, dit Bénèque, et Marie Pesselet.

Quant √† Jeanne Comeau, n√©e vers 1662, elle √©pouse, entre 1674 et 1678, √Čtienne H√©bert, n√© en 1654 √† Grand-Pr√©, fils d’√Čtienne H√©bert et de Marie Gaudet. Leur ferme est situ√©e √† la Rivi√®re-aux-Canards. Au recensement acadien de 1686, ils font partis des dix familles √©tablies √† la Baye des Mines. Etienne H√©bert a 32 ans et Jeanne Comeau a 24 ans. √Čtienne est inhum√© √† Saint-Charles des Mines, le 2 novembre 1713.

On voit le nom de l’anc√™tre Pierre Comeau pour la derni√®re fois, au dernier grand recensement du XVIIe si√®cle en Acadie, fait en 1686, par l’intendant de Meulles.

Le patriarche Pierre ¬†¬Ľ Commeaux ¬†¬Ľ tr√©passe vers 1691, √† plus de 90 ans.

L’histoire de Pierre Comeau et de ses descendants a √©t√© √©tablie sur 14 g√©n√©rations.