Les Giroux


Chronique familiale de l’ancêtre Toussaint Giroux

Cette gĂ©nĂ©alogie a Ă©tĂ© prĂ©parĂ©e en collaboration avec le gĂ©nĂ©alogiste Jean-Jacques LEBEAU.

L’histoire de Toussaint et de ses descendants a Ă©tĂ© Ă©tablie sur 12 gĂ©nĂ©rations.

Toussaint Giroux (1633-1715), originaire de RĂ©veillon, au Perche, arrive en Nouvelle-France vers 1649. Il arriva avec Zacharie Maheut dit Point du Jour  et RenĂ© Maheut. Pendant trois ans, il travaille pour Robert Giffard (vers 1587-1668), seigneur de Beauport, qui lui concède en 1654 une terre dans le bourg du Fargy, au cĹ“ur de la seigneurie.

La mĂŞme annĂ©e, Giroux Ă©pouse Marie Godard (vers 1640-1684). La cĂ©rĂ©monie a lieu au manoir seigneurial, oĂą tous deux travaillent comme domestiques. C’est d’ailleurs au manoir, oĂą ils logeraient, que naissent leurs trois premiers enfants, avant qu’ils emmĂ©nagent dans leur propre maison construite vers 1665. Il est tisserand en toile en janvier 1666 Ă  Beauport. Toussaint Giroux possède deux bestiaux et seize arpents de terre en valeur. Aux alentours de 1667, le deuxième seigneur de Beauport, Joseph Giffard (1645-1705), ouvre le rang Saint-Joseph Ă  la colonisation et Toussaint Giroux y acquiert un emplacement en 1672. En 1681, Toussaint Giroux possède trois fusils, onze bĂŞtes Ă  cornes, une cavale et cinquante-trois arpents de terre en valeur.

En 1686, deux ans après la mort de sa femme, il Ă©pouse une veuve, Marie-ThĂ©rèse Leblanc (1651-1729), fille de LĂ©onard Leblanc et Marie Riton, mais les Ă©poux se sĂ©parent après cinq ans, le 12 avril 1691. Toussaint Giroux vivra le reste de ses jours chez son petit-fils RaphaĂ«l, Ă©tabli Ă  Beauport. Toussaint aura eu 13 enfants, dont une fille nĂ©e de son deuxième mariage. Quatre fils assureront sa descendance en AmĂ©rique, bientĂ´t rejoints par d’autres Giroux venus aussi de France. Il dĂ©cède le 15 fĂ©vrier 1715 Ă  Beauport et est inhumĂ© le lendemain Ă  Beauport

La ville de QuĂ©bec nomme une rue en l’honneur de Toussaint Giroux en 1975, nommĂ©e Giroux. Le 1er janvier 2002, dans le cadre de l’harmonisation des noms de rues, rendue nĂ©cessaire par le regroupement municipal du 1er janvier 2002, la rue prend le toponyme Toussaint-Giroux, le 6 fĂ©vrier 2006.