Les Gravel


Chronique familiale de l’ancĂȘtre Joseph MacĂ© (Masse, MassĂ©) Gravel dit BrindeliĂšre

La gĂ©nĂ©alogie des Gravel a Ă©tĂ© prĂ©parĂ©e avec la collaboration du gĂ©nĂ©alogiste Jean-Jacques LEBEAU.

Les Gravel d’AmĂ©rique descendent tous d’un ancĂȘtre unique. Joseph-MACÉ GRAVEL dit BRINDELIÈRE est nĂ© entre 1611 et 1616. On ignore toujours l’origine exacte du lieu de sa naissance. Il serait nĂ© Ă  Dinan, CĂŽtes-d’Armor, bourg mĂ©diĂ©val au cƓur de la Haute-Bretagne et pays de Du Gueslin qui lutta contre l’anglais et libĂ©ra la Normandie. Ce dernier renseignement est d’Illiers, dĂ©partement d’Eure-et-Loire, Ă©vĂȘchĂ© de Chartres. Ce qui semble certain, s’est que Joseph-MacĂ© a vĂ©cu au diocĂšse de SĂ©ez, en Normandie.

L’ancĂȘtre Joseph ajoute le nom de sa mĂšre Ă  celui reçu Ă  son baptĂȘme. Le dit BrindeliĂšre ou BrindilliĂšre, lui vient probablement par moquerie Ă  cause de sa petite taille.

On dit qu’il est dĂ©barquĂ© en Nouvelle France en 1641, en mĂȘme temps que le fondateur de Ville-Marie, le Sieur de Maisonneuve. Par contre, la carte de la CĂŽte de BeauprĂ©, dressĂ©e par Jean Bourdon, en 1641, signale dĂ©jĂ  la prĂ©sence de Joseph en Nouvelle-France ce qui veut dire qu’il est possible que Joseph soit arrivĂ© avec Robert Giffard en 1634; sept ans Ă©tant normal pour s’installer et vivre de son exploitation.

Joseph, habitant de la Longue-Pointe, c’est Ă  dire, Ă  l’ouest de ChĂąteau-Richer, Ă©pouse le 1er mai 1644, dans la Chapelle Notre-Dame-des-Anges Ă  QuĂ©bec, Marguerite TAVERNIER, nĂ©e vers 1627, Ă  Ste-Madeleine de la Ventrouze, Randonnay, Perche. Marguerite est la fille d’Eloi TAVERNIER et de Marguerite GAGNON. Elle est donc la niĂšce des frĂšres Mathurin, Jean et Pierre Gagnon, avec lesquels, Joseph s’associe dans le commerce Ă  QuĂ©bec.

En mai 1658, il obtient d’Olivier LeTardif, seigneur en partie de BeauprĂ©, les titres officiels d’une terre situĂ©e entre l’ancĂȘtre Zacharie Cloutier et de l’ancĂȘtre François BĂ©langer.

Le 13 novembre 1657, Olivier LeTardif et sa femme Barbe Esmard, concĂšde Ă  Joseph une terre de 30 pieds par 20 pieds, Ă  la condition d’y bĂątir une maison d’ici deux ans. Les deux terres voisines sont Ă©galement Ă  vendre. .

Au recensement de 1666, Marguerite TAVERNIER a 39 ans et Joseph, 50 ans et 53 dans celui de 1667, avec 52 arpents de terre dĂ©frichĂ©s et 36 bestiaux dans son Ă©table. En 1669, il revend cette terre, la terre ancestrale, et maison au meunier, l’ancĂȘtre David Letourneau.

L’ancĂȘtre Joseph est marguillier de la paroisse du ChĂąteau-Richer de 1660 Ă  1663. Il a 70 ans, au recensement de 1681.

Douze enfants naissent au couple, cinq filles et six fils, dont une premiĂšre en Nouvelle-France, deux couples de jumeaux. Marguerite et Élisabeth GRAVEL, nĂ©es en avril 1651, puis Claude et Joseph GRAVEL, en fĂ©vrier 1662.

L’ancĂȘtre Joseph MASSE-GRAVEL est inhumĂ© au cimetiĂšre de la paroisse La-Visitation-de-Notre-Dame Ă  ChĂąteau-Richer, le 28 avril 1686, dĂ©cĂ©dĂ© presqu’onze ans avant Marguerite TAVERNIER, dont les funĂ©railles ont lieues le 12 janvier 1697, aussi Ă  ChĂąteau-Richer.

L’histoire de Joseph Masse-Gravel et de ses descendants a Ă©tĂ© Ă©tablie sur 12 gĂ©nĂ©rations.