les Levasseur


Chronique familiale de l’ancĂŞtre Laurent Levasseur

Cette gĂ©nĂ©alogie a Ă©tĂ© prĂ©parĂ©e en collaboration avec le gĂ©nĂ©alogiste Jean-Jacques LEBEAU.

L’histoire de Laurent et de ses descendants a Ă©tĂ© Ă©tablie, ci-après, sur 11 gĂ©nĂ©rations.

Au 17e siècle, des personnes portant le patronyme « Levasseur » ont quittĂ© la France, leur terre natale, pour venir en Nouvelle-France. Jean, Pierre et Laurent Levasseur se sont Ă©tablis et ont Ă©tĂ© les premiers Ă  faire souche dans leur nouvelle patrie. D’autres Levasseur sont venus exercer des fonctions pendant une pĂ©riode donnĂ©e au pays et sont retournĂ©s dans leur pays d’origine.

Laurent Levasseur est l’ancĂŞtre du plus grand nombre de descendants en AmĂ©rique du Nord. Beaucoup d’entre eux croient encore qu’il est le fils de Jean Levasseur et de Marguerite Richard. Le mĂ©moire de la SociĂ©tĂ© GĂ©nĂ©alogique Canadienne-Française » de janvier 1946, corrigea cette erreur. Voici le texte : Â« D’après Tanguay (dict., 1 page 391). Laurent Levasseur Ă©tait le fils de Jean et Marguerite Richard, et ceux-ci de Bois-Guillaume, de Rouen. Il y a lĂ  deux erreurs. L’acte de mariage de Laurent (30 avril 1670). porte « fils de dĂ©funt Jean et de Marguerite (en blanc). de Bois-Guillaume ». Or, Jean, l’Ă©poux de Marguerite Richard vivait Ă  QuĂ©bec Ă  cette date, et de plus ce couple Ă©tait de Paris. Les registres paroissiaux de Bois-Guillaume mentionnent en 1639 Jean Levasseur Ă©poux de Marguerite Maheu. Il s’agit probablement des parents de Laurent Â».

Alfred Levasseur, gĂ©nĂ©alogiste de QuĂ©bec, poussa plus loin, les recherches Ă  Bois-Guillaume mĂŞme. Il trouva les actes de baptĂŞme et de mariage de plusieurs des enfants de Jean Levasseur et Marguerite Maheu. Il dĂ©couvrit aussi les grands-parents de Laurent, Thomas Levasseur et Germaine Legris, ainsi que leurs enfants.

L’acte de baptĂŞme de Laurent demeure cependant introuvable. Il serait nĂ© vers 1647 selon le recensement de 1666 Ă  QuĂ©bec. Les registres de Bois-Guillaume, Rouen, Seine-Maritime, France manquent pour les annĂ©es 1646-1648. Selon les dĂ©ductions et les recherches de Alfred Levasseur, Laurent serait arrivĂ© au Canada le 22 septembre 1663, sur l’un des deux navires, L’Aigle d’Or ou le Jardin de Hollande. AussitĂ´t arrivĂ©, il fut engagĂ© chez Guillemette HĂ©bert, veuve de Guillaume Couillard et fille de Louis HĂ©bert, premier colon canadien. Il demeura Ă  l’emploi de Guillemette HĂ©bert jusqu’en septembre 1669, soit deux pĂ©riodes d’engagement de trois ans. Il est fermier.

Le 22 septembre de la mĂŞme annĂ©e, il louait une terre pour trois ans de Sieur Henry Brault de Pomainville sur la cĂ´te de Lauzon, aujourd’hui St-David-de-l’Auberivière, avec un domestique, une maison, une pĂŞcherie, deux vaches et un taureau  pour le prix de deux cents livres par an. Laurent Ă©tait un jeune homme qui n’aimait pas perdre son temps. Ă€ peine deux mois après avoir signĂ© son bail Ă  ferme, soit le 19 novembre 1669, il s’engageait par contrat de mariage devant le notaire R. Becquet, pour Ă©pouser Marie Marchand, fille de Louis Marchand et de Françoise Morineau. Cette famille Ă©tait arrivĂ©e au Canada au cours de l’Ă©tĂ© 1669 et habitait Ă  quelques terres de celle louĂ©e par Laurent. Le mariage aura  en un lieu cinq mois plus tard, le 30 avril 1670, en l’Ă©glise Notre-Dame de QuĂ©bec.

Laurent Levasseur, Claude Levasseur, Angélique Levasseur, Geneviève Levasseur, Marie Levasseur, Pierre Levasseur et Jean-Baptiste Mathieu vivent en 1681 à la seigneurie de Lauzon, Chaudière-Appalaches, Québec. Il possède un fusil, une carabine, un pistolet, trois bêtes à cornes et six arpents de terre en valeur

Il est aussi connu sous le nom de Laurent Lafleur et Laurent Le Vasseur.

Le blason, ci-contre, a Ă©tĂ© concĂ©dĂ© et assignĂ© par le HĂ©raut d’Armes du Canada, le 15 octobre 1997 Ă  la famille Levasseur d’AmĂ©rique. Leur devise est Â« DU MIEUX QUE JE PUIS »: Faire de son mieux en toutes circonstances avec ce que l’on est, ce que l’on a et Ă  notre mesure.  

* source de ce texte et du blason: L’Association des Levasseur d’AmĂ©rique, www.levasseur.org