Les Tardif


Chronique familiale de l’ancĂŞtre Olivier Tardif

L’ancĂŞtre Olivier TARDIF, connu sous le nom d’Olivier LE TARDIF DE HONNEFLEUR, est le fils lĂ©gitime de Jean LE TARDIF nĂ© vers 1583 Ă  Etables, Cotes Du Nord, Bretagne, France et de ClĂ©mence HOUART nĂ©e vers 1585 Ă  Etables, Cotes Du Nord, Bretagne, France. Il nait en 1604 Ă  Étables-sur-Mer, Saint-Brieuc, Bretagne, France.

Cette généalogie a été préparée en collaboration avec le généalogiste Jean-Jacques LEBEAU.

L’histoire d’Olivier et de ses descendants a Ă©tĂ© Ă©tablie, ci-après, sur 12 gĂ©nĂ©rations.

Dès son jeune âge, Olivier Le Tardif de Honnefleur voyage vers la Nouvelle France. Il signe le procès-verbal de l’assemblĂ©e des notables Ă  QuĂ©bec, en 1621. QuĂ©bec a treize ans. Le 25 aoĂ»t 1626, le commerçant Emery de CaĂ«n partit de QuĂ©bec et son associĂ© Françis GravĂ©, sieur du Pont-GravĂ© repassa aussi en France. C’est Cornaille de Vendremur d’Envers qui demeura demeura en sa place, pour avoir soin de la traite et des marchandises du magasin de la Compagnie avec un jeune homme appelĂ© Olivier le Tardif de Honnefleur, sous-commis.

C’est sous la gouverne de Francis GravĂ©, sieur du Pont-GravĂ©, que Samuel de Champlain, cartographe, fit un premier voyage d’exploration en Nouvelle France en 1603 et releva les contours du fleuve St-Laurent. En 1608, Pont-GravĂ© commandant le bateau « Le Lièvre» quitta Honfleur huit jours avant Samuel de Champlain en direction de l’Atlantique Nord. Il arriva Ă  Tadoussac et attendit Champlain qui arriva Ă  bord de « Don de Dieu ». Champlain Ă©tait le chef de ce voyage visant Ă  crĂ©er une colonie sur la pointe de terre qu’il avait repĂ©rĂ©e lors de son premier voyage et qu’il considĂ©rait la mieux situĂ©e et la plus susceptible d’assurer la permanence de sa nouvelle colonie. Il y arriva le 3 juillet 1608. C’est le site de la ville de QuĂ©bec.

En 1629, Olivier devient le supplĂ©ant de François GravĂ© Du Pont, malade. Il est interprète « expĂ©rimentĂ© aux langues » montagnaise, algonquine et huronne, et sert d’intermĂ©diaire. En 1633, il est commis gĂ©nĂ©ral de la Compagnie des Cents-AssociĂ©s Ă  QuĂ©bec. Après 1633, il collabore au travail missionnaire : il appuie les JĂ©suites, sert de parrain Ă  des indigènes, administre mĂŞme le baptĂŞme et, fidèle Ă  l’exemple de Champlain, adopte 3 jeunes Indiens.

Il est le parrain de Marie-Olivier-Sylvestre Manitouabeouich et l’adopte. Il est le parrain de Olivier Michel. Il est le père adoptif de Marguerite Nicol. Avec le Sieur Jean Nicolet de Belleborne, ils obtiennent conjointement la terre dite de Belleborne, dans la banlieue de QuĂ©bec (cent soixante arpents de roture) en mai 1637.

Olivier Le Tardif de Honnefleur est témoin au contrat de mariage de Marguerite Couillard et de Sieur Jean Nicolet de Belleborne le 22 octobre 1637.

Il Ă©pouse Louise Couillard, fille de Sieur Guillaume Couillard de l’Espinay et Guillemette HĂ©bert le 3 novembre 1637 Ă  Notre-Dame, QuĂ©bec. Le 29 janvier 1639, lors du baptĂŞme de Ignace Le Gardeur, fils de noble homme Pierre Le Gardeur Derepentigny et de demoiselle Marie Favery, assistaient François DerĂ© dit M.Gand qui fĂ»t le parrain, et Olivier le Tardif et son Ă©pouse Louise Couillard qui fut la marraine. Louise Couillard dĂ©cède et est inhumĂ©e le 23 novembre 1641 Ă  Notre-Dame, QuĂ©bec.

Il est nommé commis général de la compagnie des Cent-Associés en 1641. Olivier Le Tardif de Honnefleur est présent au mariage de Marie-Olivier Sylvestre et Martin Prévost le 3 novembre 1644 à Notre-Dame, Québec.

Il devient commis de Messieurs de la Compagnie de la Nouvelle-France le 2 décembre 1645. Il acquiert un huitième de la seigneurie de Beaupré en avril 1646 à Beaupré, Montmorency, Québec.

Adrien Duchesne donne sa terre Ă  Abraham Martin dit l’Écossais le 15 aoĂ»t 1646 en prĂ©sence de Jacques de Launay, Robert Giffard, seigneur de Beauport, Guillaume Tronquet, Jean Guitet, Sieur François Bissot de la Rivière et Olivier Le Tardif de Honnefleur.

Il passe en France pour épouser en deuxième noces Barbe Émard, fille de JEAN ÉMARD and MARIE BINEAU. Le contrat est signé le 16 mai 1648 à La Rochelle, Charente-Maritime, Poitou-Charentes, France par devant Guyard de Fleury. Elle est la fille de Jean Émard et Marie Bineau. Le mariage a lieu le 21 mai 1648 à Saint-Barthélémi, La Rochelle, en présence de Zacharie Cloutier père.

Il revient en Nouvelle France. Il est capitaine et commandant de navire le 21 mai 1648. Il reprend son poste de commis général de la Compagnie de la Nouvelle France en mai 1648.

Olivier Le Tardif de Honnefleur est témoin au contrat de mariage de Marie Couillard et Sieur François Bissot de la Rivière le 4 octobre 1648. Olivier Le Tardif de Honnefleur est présent au mariage de Guillaume Couture et Anne Émard le 16 novembre 1649 à Lauzon, Chaudière-Appalaches, Québec.

Olivier Le Tardif de Honnefleur concède une terre ayant cinq arpents de front sur le Saint-Laurent Ă  Louis GagnĂ© en 1650. Il est procureur gĂ©nĂ©ral de la Compagnie de BeauprĂ© et accorde une vingtaine de concessions en 1651 Ă  BeauprĂ©. Il cède sa propriĂ©tĂ© de Bellborne, qui deviendra la châtellenie de Coulonge, et obtient une terre Ă  Chateau-Richer oĂą il s’Ă©tablit en 1653.

Il est juge prévôt de la seigneurie de Beaupré entre 1653 et 1659. André Bazin fut domestique engagé de Olivier Le Tardif de Honnefleur. Olivier Le Tardif de Honnefleur dresse un inventaire assisté de Guillaume Audouart de Saint-Germain le le 3 septembre 1655.

Sieur Charles Aubert de La Chesnaye achète d’un huitième des seigneuries de BeauprĂ© et de l’ĂŽle d’OrlĂ©ans Ă  Olivier Le Tardif de Honnefleur, le le 13 avril 1662.

Olivier Tardif décède le 28 janvier 1665 à Château-Richer, en Nouvelle France. Il est inhumé le 28 janvier 1665 à La-Visitation-de-Notre-Dame, Château-Richer.