Le Kentucky


Le Kentucky

Le Kentucky est un État américain (ou plus officiellement, un Commonwealth, comme seulement trois autres États parmi les cinquante) à la limite du Midwest et du Sud profond des États-Unis.

Le nom Kentucky est d’origine amĂ©rindienne et a Ă©tĂ© attribuĂ© Ă  diffĂ©rentes langues indiennes, avec plusieurs significations possibles, y compris du mot iroquois « Ken-tah-ten », qui signifie terre de demain.

Selon une charte royale signĂ©e par Jacques Ier en 1609, ce qui allait bien plus tard devenir le Kentucky Ă©tait attribuĂ© Ă  la colonie de Virginie. Toutefois, en 1750, il s’agissait encore d’un territoire largement inconnu lorsqu’on entreprit de l’explorer et d’y rechercher des terres propices Ă  la colonisation. Le nombre d’Indiens prĂ©sents dans le Kentucky Ă©tait assez faible et ils le considĂ©raient principalement comme un terrain de chasse pour eux.

La création

En 1775, l’explorateur Daniel Boone, devenu une figure amĂ©ricaine lĂ©gendaire, trace une piste, le Wilderness Road, par laquelle peuvent passer les colons venant de l’est en direction de l’ouest amĂ©ricain. Cependant, les indies n’ayant pas signĂ© de traitĂ©considèrent toujours la zone comme leur rĂ©serve de chasse. Des guerres ont lieu dans les annĂ©es 1770 entre colons et Indiens. Lorsque la guerre d’indĂ©pendance amĂ©ricaine éclate, ces derniers s’allient Ă  l’Angleterre

Après la guerre, les habitants du territoire demandent leur indĂ©pendance Ă  la Virginie dont ils sont sĂ©parĂ©s par des montagnes, et qui ne leur a pas portĂ© secours durant les hostilitĂ©s. En 1792 finalement, le Kentucky est crĂ©Ă© et devient le quinzième État de l’Union, et le premier Ă  l’ouest des Appalaches.

L’esclavage

Le Kentucky prĂ©sente quelques diffĂ©rences avec les États du Sud profond. Il fut un état esclavagiste, mais l’esclavage y fut moins important qu’ailleurs dans le sud, du fait notamment de la faiblesse de la culture du coton.

Pendant la guerre de Sécession, le Kentucky se déclara neutre et continua à affirmer sa neutralité tout au long de la guerre.
Cependant, tout comme au Missouri, une faction pro-sĂ©cessionniste proclama un gouvernement confĂ©dĂ©ré alors mĂŞme que ces deux États Ă©taient revendiquĂ©s par le gouvernement de l’Union. Jamais la ConfĂ©dĂ©ration ne prit rĂ©ellement le contrĂ´le de l’État. MalgrĂ© sa neutralitĂ© proclamĂ©e, l’état-frontière qu’était le Kentucky fut par la suite le théâtre d’importants affrontements entre les troupes de l’Union et de la ConfĂ©dĂ©ration.

La géographie

Le Kentucky s’Ă©tend sur 610 km d’est en ouest et 260 km du nord au sud sur sa plus grande largeur ; il compte un peu plus de quatre millions d’habitants rĂ©partis sur un peu plus de 100 000 km².

Il n’y a pas de hautes montagnes dans le Kentucky, mais le relief est assez marquĂ© dans l’est, Ă©tant collĂ© sur l’extrĂ©mitĂ© ouest du vaste système des Appalaches, qui sĂ©pare l’intĂ©rieur amĂ©ricain des États de la cĂ´te Atlantique. L’altitude dĂ©croit et un plateau avance vers l’ouest. Dans la partie est on trouve d’importantes mines de charbon mais pas de ville majeure. Le dynamisme dĂ©mographique y est faible.

Au nord-ouest du plateau, nommĂ© Cumberland, se trouve le la rĂ©gion du Bluegrass, composĂ©e de petites collines. C’est la rĂ©gion la plus dense et la plus dynamique de l’État, celle oĂą se trouvent les villes les plus peuplĂ©es et oĂą la population augmente le plus rapidement. Le Bluegrass est sĂ©parĂ© des États de l’Ohio et de l’Indiana par la rivière Ohio, affluent du Mississippi et voie de communication majeure. C’est sur les bords de cette rivière que se trouve Louisville, la ville la plus peuplĂ©e de l’État.

Dans le reste de l’État, Ă  l’ouest et au sud-ouest du Bluegrass, la densitĂ© de population est gĂ©nĂ©ralement faible. Il s’agit de rĂ©gions assez rurales. On y trouve Ă©galement des mines de charbon et diverses industries. LĂ  encore, plusieurs des villes de taille assez modeste se trouvent sur les bords de l’Ohio.

Le Kentucky est le troisième État américain pour le nombre de comtés (120).

Les villes

Louisville est de loin la plus grande agglomĂ©ration. L’aire urbaine compte environ 1,2 million d’habitants. La ville se trouve dans le Bluegrass au nord de l’État. Elle est sur la rive gauche de l’Ohio et une partie de l’agglomĂ©ration se situe sur l’autre rive, dans l’État de l’Indiana.

La deuxième ville est Lexington au cĹ“ur du Bluegrass. Son agglomĂ©ration compte plus de 400 000 habitants. L’aire urbaine d’Owensboro, plus Ă  l’ouest, est Ă©galement sur l’Ohio et dĂ©passe les 100 000 habitants.

Les autres villes (Versailles, Bowling Green, Elizabethtown, Covington, Richmond, Henderson) sont de moindre importance.

Frankfort, la capitale de l’État, compte moins de 30 000 habitants.

La politique


Au niveau national, l’État penche aujourd’hui davantage pour les républicains. Jusqu’en 1896, ils votèrent démocrate. En 1860, ils n’accordèrent que 0,93% des voix au républicain Abraham Lincoln. Par la suite, ils votèrent pour les présidents républicains McKinley, Coolidge et Hoover.


Puis, ce fut vingt années grasses pour les démocrates jusqu’en 1956 lors de l’élection du républicain Eisenhower. Nixon battu au niveau national gagna le Kentucky en 1960. Puis ils votèrent démocrate pour Johnson, Carter, Clinton. Ils votèrent contre Barack Obama à 58%

Au niveau fédéral, les 2 sénateurs sont républicains et des six représentants, quatre sont républicains et deux sont démocrates. Actuellement, le mouvement de droite de la droite Tea Party est très puissant.

L’économie

Le revenu par habitant du Kentucky est sensiblement en dessous de la moyenne nationale. Son agriculture est relativement importante. Ses chevaux sont particulièrement renommĂ©s. Le Kentucky Derby est une des courses hippiques les plus connues dans le monde et a lieu le premier samedi de mai Ă  Louisville. Le Kentucky est cĂ©lèbre pour ses distilleries de bourbon qui en font le berceau du whiskey amĂ©ricain. L’État dispose en outre de grandes mines de charbon. L’industrie automobile a un rĂ´le non nĂ©gligeable avec l’usine de GM qui assemble les voitures Corvette Ă  Bowling Green et les deux usines Ford dans l’agglomĂ©ration de Louisville.