le 10 octobre 2005


Cette conversation porte sur le référendum algérien et la situation du pays.

le 10 octobre 2008

Bonjour mon ami Mansour.

Je n’ai pas entendu parler beaucoup de toi ces jours-ci. J’espère que ta santĂ© est bonne.

J’aimerais bien avoir tes commentaires sur le refĂ©rendum algĂ©rien. Le score de 96% de «oui»me surprend. Qu’en est-il vraiment? Je croyais que les
Kabyles avaient boycotté ce vote. Si oui, comment se fait-il que lavotation ait été si haute?

Si tu n’as pas entendu ma voix ces deux dernières
semaines c’est parce que ma belle mère devait avoir une
opération chirurgicale pour débloquer sa carotide
droite qui était bouchée a 90%. Je viens juste de
revenir de Kansas city hier. Je me demande comment a 84
ans elle n’a pas eu une hĂ©morragie cĂ©rĂ©brale avec une
carotide bouchĂ©e a 90%. L’opĂ©ration s’est très bien
déroulée et Sharon est très soulagée car elle avait
vraiment peur que sa mère ne s’en sorte pas cette fois
ci.
Comme Sharon a dĂ©veloppĂ© une phobie de l’avion nous
avions Ă©tĂ© obligĂ© d’aller jusqu’a Kansas City par
route. Je ne regrette pas pourtant ce long voyage, car
cela m’a une fois de plus donne une idĂ©e plus prĂ©cise
de la beautĂ© et de la richesse de ce grand pays qu’on
appelle les usa.
Mais parlons un peu du sujet qui t’intĂ©resse a savoir
le dernier referendum organise en Algérie pour
blanchir tous les Ă©gorgeurs d’enfants de femmes et de
jeunes soldats sans armes. Et je crois que je t’ai
déjà donne mon opinion au sujet de ce referendum dans
notre dernière conversation.
A mon avis l’objectif rĂ©el de ce referendum est
beaucoup plus sinistre enfin de compte, car je crois
que Bouteflika et son équipe au pouvoir se préparent a
changer la constitution nationale pour donner les
pleins pouvoirs a Bouteflika jusqu’a la fin de ses
jours. Bouteflika me rappelle beaucoup Maximilien
d’Autriche qui a Ă©tĂ© envoyĂ© par NapolĂ©on 3 au Mexique
pour créer un nouvel empire français. Il ne faut pas
oublie que Bouteflika est ne au Maroc, a été forme au
Maroc. Il n’a dĂ©couvert ses soit disantes origines
algériennes que durant la guerre de libération, au
moment ou tous les algĂ©riens d’origine vivant au Maroc
en particulier devaient rejoindre le fln durant les
années 56\57.Durant la fameuse crise algéro-marocaine,
concernant le Sahara occidental Bouteflika avait tout
fait pour empêche Boumediene de réagir au coup de
force de Hassan 2 dans cette region. A tel point que
Boumediene avait a l’Ă©poque enlevĂ© a Bouteflika la
gestion du dossier algĂ©ro-marocain et l’avait donne au
ministre de l’Ă©nergie et de l’industrie. Depuis cette
période Bouteflika a passe toute sa vie supporte par
les régimes les plus rétrogrades du moyen orient
(l’Arabie saoudite, les Ă©mirat arabes en particulier,
et le Koweït) ou il avait fait sa traversée du désert.
Aujourd’hui je suis convaincu que cet individu ne
souhaite qu’une seule chose pour lui mĂŞme: se faire
proclamĂ© l’Ă©mir des croyants a l’image de Haroun
Rachid. De toutes les façons il gère déjà les deniers
de l’Ă©tat de la mĂŞme manière que Haroun Rachid gĂ©rait
les deniers publics de l’empire musulman a partir de
Baghdâd au moyen âge. Il n’y a pas de budget de l’Ă©tat
réel en Algérie, surtout depuis que le prix du pétrole
a flambe ces derniers mois. Il distribue la manne
pétrolière au grés du prince a travers le pays.
Ceci étant dit les résultats même du referendum te
donne une idée du régime que nous subissons nous les
algĂ©riens. Durant mon sĂ©jour a Alger cet Ă©tĂ©, je n’ai
pas rencontre une seule personne qui défendait
ouvertement ce referendum. Mais nous avons un etat
policier et pourri plus que jamais. Les résultats du
referendum sont décidés au plus haut sommet du pouvoir
et personne n’est en mesure de contredire les
résultats affiches par les autorités algériennes.
Pour terminer ce message je te dirais tout simplement
que le monde arabe en gĂ©nĂ©ral ne peut aller qu’en
arrière dans sa marche pour rejoindre le reste du
monde. Il n’y a pas de forces politiques rĂ©ellement
internes et ouvertes pour le progrès dans tout le
monde arabe aujourd’hui. Les rĂ©gimes en place sont la
tout simplement parce qu’ils ont l’aval des puissances
étrangères contrôlant leurs avenirs.
Le monde arabe en général se retrouve dans la même
situation qu’il a connu durant le 19me siècle. Et ce
qui est de plus tragique dans cette situation c’est
que justement la seule force politique réellement
autochtone dans ce monde arabe, qui profite de cette
situation c’est la mouvance islamiste qui finira par
reprendre le pouvoir a travers tout le monde arabe et
mĂŞme musulman. Les populations arabes du golf persique
a l’atlantique subissent de plus en plus la domination
Ă©trangère d’ou qu’elle vienne. Il arrivera un jour ou
ces populations se révolteront contre la domination
Ă©trangère. Et ce jour la ces populations n’auront que
les partis islamistes pour répondre a leur
revendications de liberté.

Claude: Tout d’abord mes meilleurs voeux Ă  Sharon pour une bonne convalescence de sa mère. Cette partie de la vie n’est pasfacile et je comprends sa peine et ses craintes.

Tu me surprends. Comment peux-tu affirmer de telles choses ? Sur quelle base? Si c’est vrai, et Ă©vident, pourquoi ne les AlgĂ©riens ne le dĂ©noncent pas Ă  ce moment-ci?

Je vois en Bouteflika un bon politicien. Il sait parler au peuple, Ă©tablir de bonnes stratĂ©gies gagnantes et se faire aimer. Comme toi, je ne crois pasles rĂ©sultats annoncĂ©s du rĂ©fĂ©rendum. Si je me fis seulement ce que j’ai entendu en France sur les lignes ouvertes Ă  la radio, il me semblait y avoir un opinion très forte chez les algĂ©riens de la diaspora contre ce rĂ©fĂ©rendum et j’avais cru que cela reflĂ©tait les sentiments des AlgĂ©riens en AlgĂ©rie. J’ai lu les commentaires des partis d’opposition qui dĂ©noncent le score final comme un gros mensonge. Ne sont-ils pas capable de le dĂ©montrer clairement. Quant Ă  l’Ă©tat policier, que j’ai Ă©tĂ© â mĂŞme de vĂ©rifier moi-mĂŞme, pourquoi n’est-il dĂ©noncĂ© publiquement par ces partis?

Si le Bouteflika que tu dĂ©cris est le vrai, je pleure encore pour ton pays. Ne s’en sortira-t-il jamais?

Je ne sais vraiment comment répondre a ta requête
concernant le rĂ©gime de Bouteflika et l’avenir de mon
pays d’origine. J’ai passe plus d’un mois cet Ă©tĂ© en
AlgĂ©rie et durant tout ce temps la je n’ai pas
rencontre une seule personne, quelque soit son niveau
social, qui est content de la situation en Algérie.
Sur le plan social en particulier la vie devient de
plus en plus difficile malgré la soit disant manne du
pétrole. Les logements sont inaccessibles, le cout de
la vie devient de plus en plus cher, et les emplois
sont de plus en plus rares. La seule activité
économique florissante actuellement en Algérie est la
vente des produits importes. J’ai mĂŞme vu des femmes
chinoises installer leurs stands de vente de pacotille
dans un grand marche public a Alger mĂŞme. J’ai aussi
trouve un africain, probablement malien, réparer les
chaussures au pied même du bâtiment ou mon frère Ali a
un appartement en plein centre de la ville. Et tout
cela au moment ou l’AlgĂ©rie n’a jamais connu une
aisance financière comme celle d’aujourd’hui. Il
parait que les rĂ©serves en devises de l’AlgĂ©rie ont
déjà dépassé les 50 milliards de dollars. Si seulement
nous avions ces argent durant les années de
Boumediene. Durant mon sĂ©jour a Alger j’ai eu
l’occasion de discuter avec un maçon que mon frère
avait recrute pour lui faire quelques travaux dans son
nouvel appartement. Cet individu n’a pas vu sa famille
depuis plus de 6 mois. Il est de la région de
Constantine. Il a pourtant quelques arpents de terre
chez lui mais il n’est pas capable de nourrir sa
famille avec ses produit agricoles. Il n’a pas non
plus trouve de travail dans sa région. Alors il a
dĂ©cidĂ© d’Ă©migrer a Alger pour se trouver du travail
comme maçon. Il semble bien gagner sa vie mais il vit
dans des conditions inhumaines. figures toi qu’il doit
dormir au ciel ouvert a Alger dans des chantiers de
construction, car, comme il me disait, il devait
Ă©pargner chaque sous qu’il gagne pour permettre a sa
famille de survivre l’hiver prochain. Mieux encore,
après deux semaines de conversation avec lui, un beau
matin il a finalement décidé de me dire que tout ce
qu’il demandait a son pays c’est de lui permettre
d’Ă©migrer n’importe ou a travers le monde. Il Ă©tait
tellement fatigue de toutes les tracasseries de la vie
en Algérie. Et pourtant cet individu ne savait ni lire
ni écrire. Mais il continue a préférer émigrer plutôt
que de continuer a se battre pour sa survie en
AlgĂ©rie. Son histoire m’a vraiment fendu le cĹ“ur.
Voila un algĂ©rien qui ne demande qu’a travailler et
gagner sa vie honnĂŞtement. Mais il n’a mĂŞme pas cette
chance, alors qu’il est un excellent maçon et très
consciencieux dans son travail. Et dire que du temps
de Boumediene nous Ă©tions oblige de chercher des
ouvriers pour nos chantiers publics a des centaines de
kilomètres des chantiers. Nous étions obliges
d’organiser des services de transports a travers le
pays pour ramener ces ouvriers aux chantiers. Et
aujourd’hui le pauvre Larbi, c’est le nom de ce maçon,
est oblige de faire plus de 600 km pour venir chercher
du travail a Alger et dormir dans les chantiers mĂŞme.
Voila l’image que j’ai retenu de l’AlgĂ©rie a travers
mon dernier séjour là-bas.
De l’autre cote j’ai assiste a deux mariages qui m’ont
montre la deuxième face de ce pays. Tout d’abord ma
petite nièce c’est mariĂ©e cet Ă©tĂ©. Elle est docteur,
et elle est mariĂ©e a un grand chirurgien d’Alger. Ceci
étant dit je ne te cache pas ma répulsion que ce
mariage m’a cause. Les parents de ma petite nièce ne
sont pas financièrement aise, loin de la. Et pourtant
la mère de la fille en particulier a insisté pour que
le mariage de sa fille soit un grand succès social. En
conséquence de tout cela mon cousin se retrouve
aujourd’hui pratiquement ruine. Il avait vendu un
terrain a bâtir pour finir la construction de sa villa
au bord de la mer. Non seulement cet argent a été
dépensé durant ce mariage mais il a été oblige de
s’endetter jusqu’au cou en plus. Je me demande comment
il va s’en sortir avec toutes ses dettes avec une
retraite misĂ©rable de cadre d’air AlgĂ©rie. Mais le
deuxième mariage auquel j’ai assiste est plus
significatif car il représente le vrai décalage entre
le peuple algérien et les gens qui nous dirigent en
Algérie. Un ex-ministre mari sa fille, qui entre
parenthèse est charmante et a une éducation
exceptionnelle. Il fallait voire l’exposition de robes
et de bijoux que les femmes nous ont offert. Je crois
que nous aurions pu construire, équiper et gérer tout
un hĂ´pital de grand luxe avec toutes les parures que
j’ai vu ce soir la, et pourtant le reste du peuple
algérien souffre sans parler.
Cela me ramène a ta question concernant le régime de
Bouteflika.
Tout d’abord je n’ai aucune source d’information
concernant ses intentions réelles. Mais je connais
tout de même un peu la vie politique en Algérie pour
te dire que Bouteflika ne s’intĂ©resse qu’a lui mĂŞme.
Tout d’abord il faut dire qu’il est totalement inculte
dans le domaine Ă©conomique. Je me demande mĂŞme si il est
capable de faire ses additions ou ses soustractions.
Ce qui est pire encore c’est qu’il est complètement
insensible aux souffrance de son peuple. Je me demande
mĂŞme si il se pose la question de savoir si son peuple
vie mieux ou pire depuis qu’il a pris le pouvoir. Tous
les rĂ©gimes fln, depuis mĂŞme Ben Bella jusqu’au
prédécesseur de Bouteflika ont tout de même essaye de
maintenir un semblant d’Ă©quilibre rĂ©gional dans leur
gouvernement et surtout leurs administrations. Ce
n’est pas le cas de cet individu. Il s’est entoure de
son clan de l’ouest et surtout du Maroc des le depart.
Et a ce jour tous les postes importants du
gouvernement sont tenus par des hommes de son
entourage. Tu me dira que Bouteflika a apres tout
designer un Kabyle pour ĂŞtre chef de gouvernement.
Mais il faut savoir que se pose n’est en fait
qu’honorifique. Il n’a mĂŞme pas le droit de changer
les chefs de willayas sans avoir l’autorisation de la
prĂ©sidence. De plus l’individu que Bouteflika a choisi
pour ĂŞtre le Kabyle de service, comme on dit, du temps
de la colonisation, est vomis a travers toute la
Kabylie.
Mais le plus grand désastre que Bouteflika a infligé a
l’AlgĂ©rie se situe au niveau politique. Tu m’as
demande pourquoi l’opinion publique ne se rĂ©volte pas
contre ce régime. Mais est ce que les Irakiens du
temps de Saddam avaient en fait la possibilité de se
révolter contre le monstre de Saddam. Il en est de
mĂŞme aujourd’hui en AlgĂ©rie. Bouteflika, en l’espace
de 6 ans a réussi a installer un régime plus
dictatorial que celui de l’Arabie saoudite ou de
l’Égypte ou de la Tunisie. Les soit disant partis
politiques d’opposition, qui n’ont jamais Ă©tĂ© en fait
(ils ont tous été la création du régime )sont
aujourd’hui plus que jamais a la solde de Bouteflika.
MĂŞme le mouvement des arouchs en Kabylie est drĂ´lement
infiltre par les services de sécurité de Bouteflika.
Surtout pour moi qui a après tout vécu toute la guerre
de libĂ©ration du dĂ©but jusqu’a la fin et qui a vu le
courage et la détermination du peuple algérien durant
toute cette période, le comportement du peuple
algĂ©rien d’aujourd’hui me dĂ©sarçonne. Je n’arrive pas
a comprendre comment nous n’arrivons pas a trouver des
dirigeants politiques algériens, capable non seulement
de dénoncer le régime actuel mais de nous proposer un
programme pour l’avenir qui s’accorde avec les
aspirations de la très grande majorité du peuple
algĂ©rien. Je t’assure que si les algĂ©riens avaient la
chance d’opter pour l’incorporation de l’AlgĂ©rie a la
France aujourd’hui il le feraient a 90% et sans aucun
trucage des urnes, c’est a tel point ce peuple est
fatigue de ses dirigeants politiques depuis
l’IndĂ©pendance. Le peuple algĂ©rien ne mĂ©rite vraiment
pas la classe politique qu’il a aujourd’hui en
particulier.
Comment explique ce naufrage d’une très grande
révolution, qui âpres tout a permis la libération de
tout le continent africain. Aucun autre pays du monde
n’a fait autant pour la libĂ©ration du continent
africain que l’AlgĂ©rie, avant et mĂŞme après son
Independence. A mon avis les forces vraiment
révolutionnaires algériennes ont été piégées par un
mouvement moyen oriental nomme le Baath. Des la
première annĂ©e de l’IndĂ©pendance le Baath a occupe la
citadelle de l’Ă©ducation avec l’exode des enseignants
français en 1962.Du jour au lendemain l’AlgĂ©rie s’est
trouve confrontée a la rentrée des classes en 1962/63
avec plus de 30,000 enseignants en moins. Ben Bella a
Ă©videmment profite de cette occasion pour nous ramener
des milliers d’enseignants de la Syrie en particulier
et de l’Égypte, tous Ă©videmment membres du mouvement
Baathiste. Depuis le système éducatif algérien a ete
domine par cette tendance arabo- islamique.
Aujourd’hui nous avons apres tout plus de la moitie de
la population algérienne qui a été forme dans ces
écoles, dominées par les valeurs socioculturelles du
moyen orient que nous n’avions pas auparavant mĂŞme
dans les écoles privées arabes .Mon frère ali, qui
pourtant a eu une Ă©ducation arabe en grande majorite,
dans la medersa d’Alger, ensuite a l’universitĂ©
d’Alger a Ă©tĂ© forme pour devenir un grand expert dans
la jurisprudence islamique. Et pourtant il peut a se
jour te rĂ©citer les poèmes de Ronsardjusqu’a ceux de
Mussée en passant par les classiques de Molière, La
Fontaine, Victor Hugo etc..Ne parlons pas de Voltaire,
J.J Rousseau, Diderot, ou Kant. Voila le grand drame
de l’AlgĂ©rie. Et je me demande si elle peut vraiment
se ressaisir et reprendre le chemin de la révolution
culturelle qu’elle avait emprunte avant de se soulever
contre le colonialisme français.
A mon avis, et c’est vraiment un aveux que je dĂ©teste
de faire, l’avenir de l’AlgĂ©rie dĂ©pendra enfin de
compte de l’avenir du reste du monde arabe, et
malheureusement l’AlgĂ©rie n’a pas aujourd’hui la
possibilitĂ© qu’elle avait durant les annĂ©es 70
d’influer sur l’avenir de ce monde si mystĂ©rieux pour
moi du mois.

Mansour