le 15 novembre 2004


Cette conversation analyse la portée des langues berbère, arabe et française en Algérie.

Le 15 novembre 2004

Claude: Cher ami Mansour.

Nos échanges m’aident beaucoup a mieux comprendre ton pays et sa destinée. J’ose beaucoup en commentant ce que je perçois et il est évident que je ne vais pas au fond des choses pour la simple raison que j’en suis incapable. Mais à force d’échanger avec toi nos idées, je comprends mieux, J’apprécie beaucoup tes mots et je t’en remercie.

Mansour: Tout d’abord je suis content que tu puisses enfin comprendre d’une maniere un peu plus profonde les problemes culturels que l’algerie a toujours rencontre depuis au moins 1830. La ou les societes algierennnes ont pendant des siecles ete faconnees par les courents historiques du temps.Il ne fait de doute que les impressions les plus importantes ont ete realisees par l’islam. Mais ce qui est extraordinaire c’est que pendant la periode golorieuse de l’empire islamique l’algerie n’a pas du tout apparu sur l’ecran de l’histoire de cette religion. Il a fallu la perte de l’espagne musulmane pour que l’algerie commence a s’affirmer sur l’arenne internationale, tout d’abord en acqueuillant tous les refugies musulmans qui fuillaient la repression de la reine Elisabeth d’espagne. Et ensuite par la reprise en main de la mediterranee par l’empire turque ou alger avait joue un role principale.

Pour ce qui me concerne personnellement, malgre le fait que je suis toujours Kabyle avant tout, je ne peux nier le fait que l’algerie ne peut etre qu’une nation musulmane quelque soient les consequences de cette option deja faite des siecles passes.Ce n’est pas un hasard si aujourd’hui, meme au plus profond des montagnes de la Kabylie, les enfants, quand ils jouent en plein air( ce que j’ai personnellement vu dans mon village isole d’Imsounen ) communiquent entre eux non pas en kabyle, comme je l’avais fait durant ma jeunesse, mais en arabe . L’option de la langue arabe en tant que langue nationale, il me semble est irreversible.

Claude: Si cela est vrai, c’est triste. Comment de grands peuples millénaires comme les berbères peuvent-ils accepter que leur langue devienne une espèce en voie de disparition. Cela est inacceptable et tu ne devrais pas t’y résigner. Prends l’exemple des 60,000 français qui vivaient aux Québec lors de la conquête anglaise en 1763. Après avoir vu leur élite bourgeoise les quitter et réintégrer la France avec leurs avoirs, ces Canadiens pauvres, sans instruction, sans le sou avec seule richesse leur langue française et leurs traditions ont résisté au conquérant anglais qui a cherché, durant les 100 ans qui ont suivis, à l’assimiler, l’angliciser, le convertir. Lois après lois ont été passées à Londres, durant cette période, pour en faire des soumis. Le type de gouvernement du Canada a changé trois fois, les immigrations écossaises et irlandaises l’ont mis en minorité, mais le peuple Canadiens-français à résister malgré les privations, la pauvreté, les crises économiques, la peste. Il a toujours su trouver l’homme politique pour prendre le flambeau de sa défense. Il a toujours été solidaire derrière cet homme ou ces hommes. Il a même dû subir les foudres de l’Eglise qui sous menaces d’excommunications ne voulait pas qu’il se rebelle contre les Anglais. Il a souffert, plusieurs de ses leaders ont été pendus, des milliers de maisons on été brûlés, et j’en passe. Nonobstant tout cela, 250 ans plus tard, il est toujours là, ses enfants sont éduqués, il participe activement dans le pouvoir politique du pays, dans sa vie économique, culturelle et sociale. Il est maintenant près de 7 millions et serait encore plus nombreux s’il n’avait pas vu plus de 1,5 millions de ses fils et filles émigrer vers l’est américain à la recherche de travail, il y a plus de 100 ans. Aujourd’hui, son pays est bilingue et biculturel, il parle le français, et dans sa province de Québec la langue de travail est le français et plus de 60% de sa population ne parle pas l’anglais. Le peuple Canadien-français a su obtenir une constitution qui le protège et faire en sorte que l’interprétation de cette constitution ne gêne pas son développement. Et cela dans la mer anglophone d’Amérique. Voilà une formule pour la Kabylie et ses berbères. Il ne faut jamais désespérer car nul n’est suffisamment puissant pour renverser ceux qui combattent pour leurs langues et leurs cultures.

Mansour: Et si les Kabyles se bornent a refuser cette realite, ils devraient se preparer a une campagne politique pour faire cessession du reste du pays. Avec ou sans la participation des Kabyles en particulier, l’algerie sera a jamais une nation ou sa langue nationale sera l’arabe. Le probleme principal que se pose a la majorite du peuple algerien est comment utiliser la langue arabe, comme vehicule de transmission du savoir et de la culture universelle, pour enfin rejoindre le concert des nations qui progressent au fur et a mesure, plutot que de continuer a regresser dans l’espoir de faire revivre une civilisation arabe qui est deja morte depuis des siecles. Le defi culturel que l’algerie doit relever ne peut pas etre fait uniquement par les algeriens. Il y a plus de 300 millions de gens concernes dans ce monde qui se dit arabe qui doivent concourir ensemble pour enfin redonner a la langue arabe la qualite d’une langue vivante. Les Irlandais et surtout les Israeliens l’ont fait avec leurs langues nationales. Je ne vois pas pourquoi le monde arabe n’arrive pas un jour a faire revivre cette langue extraordinaire et lui redonner ses palmes d’or qu’elle avait pendant des siecles, alors que l’europe vegetait dans l’oscurantisme total durant le moyen age par exemple.

Je suis d’accord avec ce que tu appelles faire revivre la langue arabe. Cela peut se faire concurremment avec la protection de la culture Kabyle. Un n’empêche pas l’autre.

Pour cette langue internationale arabe redevienne un vehicule de transmission du savoir et de la culture universelle, il lui faudrait un exemple a suivre. Malheureusement je ne vois pas un seul pays arabe a la mesure de ce defis. S’il y a une seule chose que je partage avec la doctrine de titi bush c’est que le monde arabe ne commencera a sortir de sa torpeur politique et culturelle que le jour ou il arrive a permettre un debat ouvert sur tous les problemes (Relligieux, culturels, philosophiques etc…) a travers au moins un grand nombre de pays arabes. Malheureusment ce ne sera pas demain la veille comme on dit, vu la structure des regimes politiques actuels dans ce monde arabe.

Tu dois admettre que la pression est grande pour le changement chez les régimes politiques fantoches actuels du monde arabe. Les Islamistes y sont pour quelque chose. Mais il y a surtout tout ce qui se passe dans le monde comme développement technologique. Par les innombrables paraboles accrochées aux murs des immeubles en Algérie, et ailleurs dans le monde arabe, je vois là la porte d’entrée de la révolte arabe qui approche. Tout comme les citoyens de l’est de l’Europe qui se sont soulevés face à leur sort durant les années 80, parce qu’ils ressentaient de plus en plus, de jour en jour, la différence grandissante de leur mode de vie par rapport à celui des citoyens de l’Occident, je crois que les populations arabes se lèveront un jour prochain pour réclamer leur part du gâteau. Cela peut prendre du temps, mais aussi aller vite. Qui sait?

Tu as ete content de constater la penetration de la langue francaise en algerie. Mais cette penetration n’est qu’artificielle. Il est vrai qu’il y a plus d’algeriens qui peuvent s’exprimer en francais que jamais, mais ce que tu n’arrives pas a reconnaitre ou a decouvrir, c’est que meme a travers cette masse soit disante francophone, la culture francaise n’existe pas en realite. Ma belle soeur Salilha, ou ma soeur Baya sont capable de converser avec toi parfaitement en francais mais leurs valeurs socio-culturelles sont fondamentalement ultra conseravatrices et arabes.Ni l’une ni l’autre n’ont jamais mis les pieds dans une ecole francaise ou arabe meme. Mais l’entourage social dans lequel elles s’etaient retrouvees les avaient obligees a apprendre le francais, tout comme l’arabe d’ailleurs. L’influence de l’emigration algerienne en france continue a se renforcer, notamment avec l’exode force des algeriens durant les annees noires de l’offensive islamiste durant les annees 90.

On peut apprendre la langue française sans vraiment connaître sa culture, mais ne crois-tu pas inévitable que petit à petit, de génération en génération, qu’une certaine influence culturelle s’implante? En somme, il ne s’agit pas de faire des Français avec les Algériens. Cela n’arrivera jamais. Mais la possession d’une langue additionnelle ne peut qu’aider un individu dans le monde d’aujourd’hui.

Mais dans le domaine de l’enseignement public en algerie il ne fait de doute que nous avons apres tout plus de 500,000 enseigants qui ne parle ou ecrive ( mediocrement d’ailleur ) que l’arabe. Nous avons plus de 7 millions d’eleves a l’ecole primaire passant la grande partie de leur temps avec ces enseignants, arabophones et souvent islamistes.Apparemment Bouteflika t’as convaincu de ses intentions de modernisation de l’algerie et de l’ouverture de ce pays sur le reste du monde.

Il ne m’a convaincu de rien, mais ce que j’ai lu dans les journaux à propos de l’enseignement de la langue française dans les écoles d’Algérie m’a fait penser que cela avait du bon sens. En France, aujourd’hui, on pousse les enfants à apprendre l’anglais dès l’école primaire. Je serais surpris si cela résulte à faire de ces jeunes Français des Anglais. Non, mais cela leur donnera un outil de communication essentiel dans le monde d’aujourd’hui. Rien ne dit que dans 100 ans ce ne sera pas le chinois et qu’il faudra alors faire apprendre à nos enfants dans nos pays pour s’adapter au monde. Je ne sais pas si ton président ouvre l’Algérie au reste du monde mais ce que j’ai vu lors de mon récent voyage dans ton pays est certainement une grande amélioration par rapport avec ce que j’ai vu il y a 20 ans, mais il est évident qu’il reste un grand chemin à parcourir pour arriver à ce que l’on peut appeler une ouverture sur le monde.

Mais je ne partage pas ton avis. Il continue a agire exactement comme tous les dicateurs du reste du monde arabe. Ces meilleurs ensemples a suivre sont la royaute marocaine, la presidence a vie des tunisiens et des egyptiens. Plus grave encore, il n’a jamais cache, qu’il a toujours eu penchant favorable pour les islamistes algeriens, qui se sont souleve pour justement eradiquer a jamais toute idee d’une nation laique en algerie. Non bouteflika n’a qu’une seule ambition c’est de transformer l’algerie en une republique ou meme une royaute musulmane. Il a beau nous gargariser avec des discours modernistes, mais ses intentions reelles c’est de continuer a renforcer l’emprise des islamistes sur la vie politique de ce pays.

Ce sont des affirmations fortes et je ne suis pas à même de les commenter. Tout ce que j’espère c’est que tu te trompes dans ton appréciation, que la corruption soit dévoilée, que le pouvoir de l’armée soit ramené à ce qui est normal et qu’une plus grande liberté de presse s’installe.

Plus tard je te ferais mes commentaires sur l’avenir des democrates dans la vie politique des usa. Je t’avoue que je ne vois pas beaucoup d’espoir dans les annees a venir.

J’ai hâte de lire ton appréciation de la situation du parti démocrate américain.

A bientĂ´t

Claude

 

Pas de commentaire

Ajoutez un commentaire