Un p’tit gars ordinaire


Les aventures du petit Gandhi ne diff√©raient pas de celles de tous les gar√ßons de son √Ęge. Plus passif que ses compagnons de classe, il ne donnait pas beaucoup l’impression de quelqu’un qui saurait facilement se frayer un chemin dans la vie.

Malgr√© cela, il manifesta tr√®s t√īt dans la vie un attachement profond √† la v√©rit√©.

Lors d’un examen, l’Inspecteur, en visite officielle dans son √©cole, avait dict√© cinq mots aux √©l√®ves de sa classe pour √©valuer leurs connaissances de l’orthographe. Gandhi avait mal √©crit le mot ¬ę¬†bouilloire¬†¬Ľ; son professeur lui fit signe de copier sur l’ardoise de son voisin.

D√©√ßu du comportement de son ma√ģtre, Gandhi ne le fit pas et il fut le seul √† avoir une faute. Lorsque ce dernier lui expliqua sa stupidit√©, il refusa d’admettre son erreur en disant que jamais il ne pourrait apprendre √† copier. Cet incident ne diminua pas le respect de Ghandi envers son ma√ģtre. Il avait appris √† respecter les a√ģn√©s et √† ne pas les juger. Il d√©veloppa tr√®s t√īt dans sa vie une passion v√©ritable pour la perfection morale.
La mythologie hindoue offrait plusieurs mod√®les √† imiter et Ghandi aimait plus particuli√®rement l’histoire du roi Harischchandra qui avait tout sacrifi√© pour l’amour de la v√©rit√©.

Ayant assist√© √† une repr√©sentation de la pi√®ce de th√©√Ętre ¬ę¬†Satyaharischchandra¬†¬Ľ qui d√©crit la vie de ce roi mythique qui endure mille √©preuves pour poursuivre sa recherche de v√©rit√©, Gandhi fut √©merveill√©.

Quelques ann√©es plus tard, il comprenait bien que ce roi n’avait jamais exist√© mais lorsqu’il y pensait, il √©tait aussi √©mu que lorsqu’il √©tait enfant. Son enfance se termine avec son mariage.

D√©j√† √† l’√Ęge de sept ans, Gandhi avait √©t√©, √† son insu, fianc√© trois fois. Les deux premi√®res fillettes √©taient mortes en bas √Ęge. En Inde, les fian√ßailles faisaient l’objet d’accords entre les deux familles et les enfants n’√©taient pas inform√©s de ce qui se tramait. Ce n’est que peu de temps avant son mariage, vers l’√Ęge de quatorze ans, que ses parents l’inform√®rent qu’il √©tait fianc√© √† Kastourba√Į, fille de Gokouldas Nakanyi, commer√ßant de Porbandar.
Leur union dura jusqu’√† la mort de B√Ę soixante-deux ans plus tard.