les Dufresne


Chronique familiale de l’ancĂŞtre Antoine DU FRESNE

Antoine DU FRESNE, l’ancĂŞtre de la famille de Manon DUFRESNE, Ă©pouse de Claude DUPRAS, est arrivĂ© en Nouvelle France le 17 aoĂ»t 1665.

Cette généalogie a été préparée en collaboration avec le généalogiste Jean-Jacques LEBEAU.

Plusieurs informations viennent de documents laissĂ©s par le Dr. Origène DUFRESNE, radiologiste, père de Manon, d’un abbĂ© non identifiĂ© de St-Hyacinthe dont a retrouvĂ© le manuscrit qu’il avait prĂ©parĂ© pour le Dr. DUFRESNE, dans les affaires de ce dernier.

Antoine voit le jour en 1636 Ă  St-Omer-en-Artois en France. Il est le fils lĂ©gitime de Nicolas DU FRESNE et de Catherine DOMIN.

Il sera soldat de la compagnie « La Colonelle » du rĂ©giment de Carignan-Salières. C’est Ă  la demande d’aide des colons de Nouvelle France, dans leur lutte contre les Iroquois, que 1,200 soldats et leurs officiers arrivèrent Ă  QuĂ©bec le 17 aoĂ»t 1665. Il s’Ă©tablit Ă  MontrĂ©al. Ces soldats construisirent des forts le long de la rivière Richelieu et avec l’aide de membres de la milice Ă©tablis dans la colonie gagnèrent des victoires contre les Mohawks qui contribuèrent a amenĂ© une longue paix pour la colonie et lui a permis de prospĂ©rer. Plus de 450 membres de cette troupe sont demeurĂ©s dans la colonie, dont plusieurs Ă©pousèrent les filles du Roy nouvellement arrivĂ©es. La plupart des personnes d’ascendance canadienne-française peuvent prĂ©tendre ĂŞtre des descendants d’un de ces braves soldats.

Antoine Du Fresne Ă©pouse  Marie-Jeanne FAUCONNIER, une jeune fille du Roy de 17 ans arrivĂ©e en Nouvelle France en 1668, la fille lĂ©gitime d’Antoine FAUCONNIER de la Picardie au nord de la France et de Jeanne PERLIN de France. Leur mariage religieux est cĂ©lĂ©brĂ© le mardi 4 dĂ©cembre 1668 Ă  MontrĂ©al.

Ce couple aura quatre enfants : Elizabeth nĂ©e en 1670, Gaspard dit Jean-Baptiste nĂ© en 1673, Antoine nĂ© en 1677 et (Anonyme) nĂ© Ă  une date inconnue.

Le 14 dĂ©cembre 1700 son Ă©pouse Jeanne meurt, Antoine est âgĂ© de 64 ans.

Il est inhumé le 16 novembre 1717 à Pointe aux Trembles.

La gĂ©nĂ©alogie d’Antoine et de ses descendants est Ă©tablie sur 12 gĂ©nĂ©rations.