du 22 mai au 31 mai


Les personnages

Durant sa longue marche, un pĂšlerin de Compostelle est suivi par sa famille qui souventes fois s’inquiĂšte de sa santĂ©. Ce fut particuliĂšrement le cas pour Armand Vignau, Ă  cause de ses 75 ans. Le pĂšlerin est donc en contact avec ses proches et plusieurs d’entre eux viennent le rencontrer sur son parcours afin de l’appuyer et l’encourager. Les notes quotidiennes que le pĂšlerin inscrit dans son livre personnel contiennent plusieurs rĂ©fĂ©rences aux membres de sa famille.

Le carnet d’Armand Ă©numĂšre plusieurs personnages et afin d’aider Ă  la comprĂ©hension de ces annotations, voici quelques prĂ©cisions sur chacune:

Liliane, son Ă©pouse; Anne, Pierre et Jacquie, ses enfants; Olivier, l’Ă©poux d’Anne; Marie et Mathieu, les enfants de Anne et Olivier; Maxime, le fils de Jacquie et Jean Laroche; Joseph (il habite Biarritz), Jean et Victor (ils habitent Ă  OrĂšgue), ses frĂšres; Marie-Claire, l’Ă©pouse de Victor; Bernadette, David, Mathieu, Jean-Pierre, MaĂŻtĂ©, Xavier, Anne-Marie, Martine, les enfants de Victor; Jeanne, copine de Jean; JoĂ«l, Ă©poux de MaĂŻtĂ©; Nathalie, Ă©pouse de David; Éveline, Ă©pouse de Xavier; Yvan Kirouac, ami de Longueuil.

Le deuxiĂšme pĂšlerinage Ă  St-Jacques-de-Compostelle (1999)

Mai 22, samedi, départ pour Mirabel avec Liliane, Jacquie, Jean et Maxime.

Mirabel: dĂ©part de l’avion remis de 21h50 Ă  22h45. Envol Ă  23h15.

Arrivée Paris (grùce à vents favorables): 11h00.

Anne, Olivier, Marie et Mathieu sont lĂ  (avec une voiture louĂ©e) pour m’accueillir.

Mai, 23, dimanche. DĂ©tente avec Anne, Olivier et les enfants. PassĂ© la majeure partie de l’aprĂšs-midi avec Marie. Visite de St-Gratien et des terrains de jeu. Tout le monde au lit Ă  9h.

Mai 24, lundi. PrĂ©paration du plan d’attaque pour demain, 1Ăšre journĂ©e du pĂšlerinage. Anne m’accompagnera jusqu’à la Tour St-Jacques (pour photo officielle) Promenade en solitaire Ă  St-Gratien et Épinay. La Commissariat de Police d’Enghien me confirme que je pourrai ĂȘtre accueilli dans leur rĂ©seau pour trouver refuge. Une sacrĂ©e bonne nouvelle. Je consulterai aussi les Services de la gendarmerie.

Ticket de train pour demain 14f50; Ă©glise St-Gratien 10,00f; DĂ©penses: vin 17f.

Mai 25, mardi. UltreĂŻa!! C’est parti mon kiki. Photo prise par Anne au pied de la Tour St-Jacques (photo Ă  gauche). Stop en l’église St-Jacques des Hauts Pas. Pas un ĂȘtre dans l’église ni au presbytĂšre. Seule chose intĂ©ressante: une statue en pierre de St-Jacques datant du 13e siĂšcle bien maganĂ©e. La marche d’environ 32 km sur les bas-cĂŽtĂ©s de la RN 20 pĂ©nible, trafic intense et temps lourd. À Arpajon terminus de l’expĂ©dition. PrĂšs d’une heure de perdue pour trouver la mairie et les services dĂ©diĂ©s aux touristes et pĂšlerins qui ne peuvent m’aider Ă  trouver un coin pour coucher. DĂ©cide de contacter le dĂ©tachement de la Police Nationale qui m’accueille avec beaucoup d’égards et me foute au ‘gnouf’ pour la nuit. Luxueux! J’ai un bas-flanc pour roupiller. Je soupe et appelle Olivier pour lui relater mes premiĂšres expĂ©riences.

Dépenses: 40FF téléphone; souper 10; mon appareil photo ayant expiré, donné à Anne.

Mai 26, mercredi. Estampille Police Nationale Ă  Essonne.

6h15 dĂ©part en direction d’Étampes aprĂšs une nuit agitĂ©e Ă  cause de deux Ă©nergumĂšnes Ă©mĂ©chĂ©s. Leurs femmes sont venues les rĂ©cupĂ©rer et peu aprĂšs un bagarreur a pris la relĂšve. Il ronflait encore lorsque je suis parti. La marche le long de la N20 a Ă©tĂ© atroce. J’ai les jambes endolories de la cheville aux genoux. Les bas-bords trĂšs Ă©troits et la surface inĂ©gale couverte de caillasse, gravier, bitume, de l’herbe jusqu’aux genoux est un calvaire pour la marche. J’ai donc marchĂ© sur la D92 jusqu’à Saclas oĂč des sƓurs vont m’hĂ©berger et arrĂȘt de lessive.

Dépenses: petit déjeuner, 15 F; repas midi 38F; Perrier 12F.

Mai 27, jeudi. DĂ©colle Ă  5h15 pour me rendre le plus tĂŽt possible. Il fait beau. Depuis mon arrivĂ©e en France, pas de pluie et tempĂ©rature entre 17° et 32°. La marche sur la dĂ©partementale, un rĂȘve comparĂ© Ă  ce que j’ai vĂ©cu hier. Je me suis donc tapĂ© 37 Km. La GargotiĂšre Ă  Bazoche. Une personne m’a donnĂ© une petite note pour une de ses copines qui tient bar Ă  St-LyĂ©-la-ForĂȘt qui m’a ensuite dirigĂ© vers l’adjoint au maire. Celui-ci a mis Ă  ma disposition un endroit dans la chaufferie. Le gars qui y a passĂ© le balai est venu me dire que M. l’adjoint m’offre 2 pommes. Il n’y a rien Ă  St-LyĂ© exceptĂ© le cafĂ©/bar/journaux. Pas de fruitier, pas d’épicerie ni Ă©glise. J’ai traversĂ© une partie de la Beauce (Le Loiret). Paysage monotone, champs de cĂ©rĂ©ales Ă  perte de vue et pas un arbre pour se mettre Ă  l’ombre. Demain, les 18km que je vais faire pour arriver Ă  OrlĂ©ans se feront en forĂȘt. En plein dans mes cordes.

DĂ©penses: brunch 30F; biĂšre et moules 18F; souper 20F.

Mai 28, vendredi. Estampille cathédrale Ste-Croix.

Part Ă  4h, Ă  7h30 Ă  OrlĂ©ans assis devant un cafĂ©/croissant. AprĂšs le magnifique concert des oiseaux de la majestueuse forĂȘt domaniale, le bruit du trafic dans une grande ville. Visite de la cathĂ©drale Ă  9h15.

Un impressionnant Ă©difice. Courte visite de la ville car j’ai hĂąte d’explorer le chemin de randonnĂ©e qui suit la Loire jusqu’à Blois. Ce que les gens m’en disent est emballant mais dans la pratique c’est diffĂ©rent pour celui qui se ballade avec 11 kilos sur le dos. J’abandonne donc le chemin Ă  St-Ay pour continuer par la N152 arrivant Ă  Beaugency Ă  17h30 aprĂšs une journĂ©e de 40 bornes environ.

Dépenses: café/croissant 16F, carte/timbres 51F, fruits 16F, guide Michelin 14F, biÚre/limonade 12F.

Mai 29, samedi. Minuit. Coup de tonnerre me rĂ©veille et je vois la lune toute ronde qui me lorgne. Des gouttes de pluie m’obligent Ă  dĂ©mĂ©nager. Je suis installĂ© sous l’auvent du WC d’un camping en bord de Loire. Je m’installe sous l’auvent opposĂ© oĂč je suis Ă  l’abri. Ce n’était qu’une averse. À 6h15 en route. Programme, Beaugency-Blois. TrĂšs chaud. Arrive Ă  14h et 32km au Foyer Notre-Dame de la TrinitĂ© oĂč c’est le grand brouhaha. On fĂȘte le cinquantiĂšme de la consĂ©cration de la Basilique juste Ă  cĂŽtĂ©. Le prĂ©posĂ© Ă  la rĂ©ception est dĂ©bordĂ©. Il lui faut aussi arroser les plantes, passer l’aspirateur, balayer l’escalier etc. Je me propose de lui donner un coup de main et en rĂ©compense j’ai une chambre impec Ă  ma disposition, Ă  l’Ɠil. Les 90 chambres sont occupĂ©es par les pĂšlerins (de ND TrinitĂ©) arrivant pour la grande festivitĂ© de demain prĂ©sidĂ©e par 3 Ă©vĂȘques. Je suis pris de court pour ces notes car des filles attendent pour amĂ©nager la salle Ă  manger oĂč je me trouve.

Note: Je suis passĂ© Ă  cĂŽtĂ© d’une centrale nuclĂ©aire.

Dépenses: petit déjeuner/plus fruits 32F, pruneaux et eau 2.2F

Mai 30, dimanche. Repos: Notre-Dame de la Trinité, Blois.

DĂ©penses: souper 30F

Mai 31, lundi. Estampille de la paroisse d’Amboise.

PAROISSE D’AMBOISE

CHARGE – LUSSAULT – MOSNES

St REGLE – SOUVIGNY

9, rue St-Denis

37400 AMBOISE

TĂ©l. 02 47 57 24 05

Temps trĂšs lourd. En a «bavé» sur les derniers km. AprĂšs multiples recherches, passerai la nuit chez les sƓurs. Confort. Ai mangĂ© du couscous monstrueux chez un tunisien pour souper. Gratuit. Des cyclistes hollandais voyageant par groupe de 6 Ă  8 m’ont doublĂ©, accompagnĂ©s par des cars. Ils sont bien organisĂ©s pour une fois. Rendu Ă  l’étape. Pour en revenir au couscous, le patron me demande de penser Ă  lui Ă  Compostelle. Il est musulman. Ai appelĂ© Anne et ValĂ©rie, 78F.

Pas de commentaire

Ajoutez un commentaire