Les costumes du Canadien


On a remarquĂ© sans doute sur la photo de couverture que Georges VĂ©zina portait une tuque. Au temps des dĂ©buts de VĂ©zina, presque tous les joueurs portaient ainsi une tuque. VĂ©zina fut un des derniers Ă  s’en couvrir.

Ici, nous en profiterons pour ouvrir une parenthèse au sujet des diffĂ©rents costumes du CANADIEN dans son histoire. On a vu le CANADIEN, depuis tant d’annĂ©es, dans son prĂ©sent costume qu’on serait portĂ© Ă  croire que ses joueurs l’ont toujours portĂ©. Tel n’a pas Ă©tĂ© le cas, cependant. Le CANADIEN, en effet, a eu quatre costumes, mĂŞme cinq, si l’on tient compte de l’uniforme presque tout blanc qu’il portait, de nos jours, dans les parties locales Ă  MontrĂ©al.

On a une idĂ©e du premier costume. Le chandail Ă©tait tout bleu ou presque, Ă  l’exception de la bande blanche que l’on voit Ă  la poitrine et Ă  l’exception du grand « C » blanc. Le pantalon Ă©tait blanc et les bas Ă©taient rouges. On avait ainsi les trois couleurs françaises, couleurs qui furent changĂ©es dans la suite en ce sens qu’elles furent renversĂ©es, le rouge remplaçant le bleu et vice-versa.

Le second chandail Ă©tait tout rouge avec un grand « C » gothique en blanc, au centre, comme on peut voir par la photo de « Newsy » Lalonde que nous publions plus loin dans ce livre.

On en vint ensuite Ă  un chandail dit de « poteau de barbier », un » peu dans le genre des dĂ©funts sĂ©nateurs d’Ottawa de la ligue du QuĂ©bec, avec la diffĂ©rence qu’il comprenait le bleu, le blanc et le rouge. On aura d’ailleurs une idĂ©e de ce costume en prenant connaissance de la photo.

Les lettres « CAC » que l’on voit sur la feuille d’Ă©rable du chandail Ă©taient celles du Club AthlĂ©tique Canadien.

Ce Club AthlĂ©tique Canadien, comme on le verra dans l’histoire, avait fait l’acquisition du Canadien, Ă  l’automne 1910, et ses dirigeants, avec George Kendall ou Kennedy, avaient, demandĂ© et obtenu une franchise dans l’Association Nationale de hockey.

Le costume qui suivit Ă©tait encore aux trois couleurs mais avec des bandes plus larges, un peu comme celui d’aujourd’hui. Au milieu, dans le blanc, se trouvaient les trois lettres « CAC ». La photo ci-haut du club qui remporta la coupe Stanley en 1916 donne une excellente idĂ©e de ce costume.

Note de CD: Le Canadien 2008-2009 célébra le 100ième anniversaire de la fondation du club, en jouant une partie de la saison régulière avec ce costume (photo à gauche) pour remémorer les débuts du Canadien de Montréal.

Ce fut justement après cette saison de 1915-16, soit après la vente du Club AthlĂ©tique Canadien, que George Kennedy adopta le costume actuel avec les deux lettres « CH » qui veulent dire Club, de Hockey Canadien ou bien encore, selon une explication de LĂ©o Dandurand, Club Canadien Habitant, soit du surnom qui servit pendant des annĂ©es et qui est encore souvent employĂ©, aujourd’hui, surtout, par nos confrères de la langue anglaise du Canada et des États-Unis.

Enfin, il y a, depuis quelques années, le costume presque tout blanc qui servait, pour les parties locales, comme on vous l’a dit, à cause de certaines similitudes sujettes à tromper les joueurs et aussi à cause dé la télévision.

L’Ă©volution du sigle (logo) du Canadien avec les annĂ©es:

1913-1916